Référent handicap : en quoi consiste son rôle en entreprise ?

17 décembre 2021by R
handicap3

Former un référent handicap peut présenter de nombreux avantages en entreprise. Bien que cette fonction reste peu connue des salariés, il est obligatoire, depuis la loi n°2018-771 du 5 septembre 2018 appelée Loi « Avenir professionnelle » d’en désigner au sein des sociétés de plus de 250 salariés. Son rôle est nécessaire et stratégique car il facilite la mise en œuvre de la politique handicap au sein de la structure organisationnelle. Aussi, cette obligation permet aux entreprises de satisfaire l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés.

 

En quoi consiste réellement son rôle ?

A) Une fonction à plusieurs dimensions

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel prévoit la désignation d’une personne chargée « d’orienter, d’informer et d’accompagner les personnes en situation de handicap ». Bien que ses actions ne soient pas clairement définies, le principal enjeu de cette loi est de professionnaliser la fonction au sein de l’organisation.

En fonction de l’entreprise et de sa maturité sur ces mêmes problématiques, la personne en charge de la question du handicap aura une fonction différente. En effet, il n’existe pas qu’une seule façon d’organiser le rôle de référent, cependant, elle recouvre toujours ces quatre dimensions :

  • Le référent handicap représente un « tiers de confiance» : il informe, oriente et accompagne les personnes en situation invalidante,
  • Il est un facilitateur : il fait le lien entre les différents acteurs internes et externes,
  • Il est ambassadeur de l’emploi des personnes handicapées et veille à une égalité de traitement au moment de l’emploi : il s’assure, en effet, de la prise en compte du handicap tout le long du processus, et ce, jusqu’au moment de l’intégration en entreprise. Par la suite, il doit également proposer son accompagnement dans des contextes de formation ou encore anticiper les démarches à mettre en place lors des arrêts de travail,
  • Il est un pilote d’actions et de projets et appréhende la notion de handicap au travail.

B) Les activités les plus fréquentes

Généralement, le référent handicap est une personne ressource de l’établissement mais il peut également être embauché à temps partiel et même mutualisé entre plusieurs entreprises.
Ses activités sont très variées, il se charge de :

  • L’organisation de campagne de sensibilisation au sein de l’entreprise et la mise en place d’actions ciblées,
  • La communication interne sur ses résultats et ses différentes expériences et externe lors de forums ou autres événements,
  • Tenir une veille et être au fait des dernières actualités,
  • Développer des partenariats externes et dans le réseau des référents handicap,
  • La mise en place des solutions les plus adaptées dans les situations d’inaptitude,
  • La gestion des complexités organisationnelles comme les conditions de travail des salariés et de la prévention au travail (pour les risques psychosociaux, par exemple).

C) Les bons réflexes pour mener à bien ses missions

Les organisations décidant de se prémunir d’un référent handicap au sein de leur structure valorisent ainsi leur ambition inclusive. La mise en place de cette fonction commence tout d’abord par la sollicitation des ressources humaines.

En ce qui concerne la nomination d’un référent handicap, il n’existe pas de processus particulier en entreprise car il s’agit généralement d’une identification des salariés volontaires – ce qui représente, d’ailleurs, l’un des principaux facteurs de réussite de cette fonction.
Aussi, pour mener à bien cette fonction, d’autres facteurs ont été identifiés :

  • Un engagement de l’entreprise sur les problématiques de type politique handicap,
  • Une définition claire du rôle, des activités et des objectifs du référent handicap,
  • Un temps défini pour mener à bien l’activité et, surtout,
  • La mise à disposition d’outils et de ressources nécessaires.

Les situations invalidantes en entreprise sont très fréquentes, les organisations ont donc tout intérêt à fournir les leviers suffisants au(x) référent(s) handicap.

 

Formation SVP Travail & Organisation : devenir référent handicap

La formation « devenir référent handicap » vise les objectifs pédagogiques et compétences suivantes :

  • Savoir : définir son rôle et ses missions, pouvoir être identifié comme interlocuteur privilégié et identifier les ressources pour mener à bien la mission de Référent Handicap au sein de sa structure,
  • Savoir-faire : appréhender le contexte et les enjeux de la mission et s’approprier son rôle,
  • Savoir-être : se positionner en tant que référent handicap en interne et en externe,
  • Suivre, évaluer et valoriser les actions mises en œuvre,
  • Mieux appréhender les différentes typologies de handicap et les démystifier au travail.

Suivre cette formation permettra au chargé de mission handicap de prendre conscience des dimensions législatives du handicap au travail et de mieux comprendre le rôle de chacun de ses interlocuteurs (le CSE ou encore les ressources humaines).

Ainsi, le référent handicap doit s’illustrer par son approche stratégique et opérationnelle et doit maîtriser une variété de compétences telles que le recrutement et l’accompagnement.
Aussi, du point de vue des entreprises, nommer un référent handicap permet de mettre en avant leur politique inclusive et participative.

En savoir plus sur notre formation de référent handicap

R

https://svp-travail-organisation.com/wp-content/uploads/2020/09/SVPTO_logo.png

SVP Travail & Organisation est une filiale du groupe SVP.

https://svp-travail-organisation.com/wp-content/uploads/2020/09/SVPTO_logo.png

SVP Travail & Organisation est une filiale du groupe SVP.

NOUS CONTACTER
3, rue Paulin Talabot - 93 400 Saint-Ouen
NOUS SUIVRE
MENTIONS LÉGALES & POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ
AGRÉMENTS & CERTIFICATIONS

Copyright by BoldThemes. All rights reserved.