La cellule psychologique : quelles aides apportées aux salariés en période de crise sanitaire ?

27 avril 2021by R
télétravail

Auparavant très marginal, le télétravail est devenu la grande évolution du monde du travail de 2020. 2021 voit cette tendance se prolonger pour devenir une mutation à part entière de l’organisation des entreprises. Cette nouvelle façon de concevoir l’activité professionnelle, couplée aux effets de la crise sanitaire (couvre feux, confinements,  stress) a créé l’utilité d’une cellule psychologique pour les salariés. Ceux-ci manquent en effet d’interaction sociale et souffrent des effets de la rencontre entre sphère privée et professionnelle. Décryptons ce nouveau phénomène.

 

Pourquoi une cellule psychologique pour les salariés ?

 

Isolement et risques psychosociaux

En mars 2020, les organisations ont dû s’adapter aux directives du gouvernement les obligeant à un confinement strict. Le télétravail a été très fortement encouragé afin de prévenir les contaminations à la COVID-19. S’il ne devait durer que quelques semaines, le confinement a été élargi, puis répété et accompagné par un couvre feu. Les salariés, contraint de travailler depuis  leur domicile n’ont aujourd’hui que peu de moment à passer avec leurs collègues ou leurs proches, créant ainsi d’importantes situations de détresse. Si le télétravail a permis pour beaucoup de trouver un nouvel équilibre, il est également la cause de l’isolement des travailleurs privés des temps de relaxation entre collègues et également à l’origine de multiples sources de stress .

Impacts sur l’entreprise

Cette situation inédite a eu et génère toujours des effets sur la productivité des entreprises. La visio-conférence, l’outil phare du travail à distance est la cause de 3 phénomènes :

  • Les conversations vidéo sont plus propices aux malaises, aux non dits et autres incivilités en ligne, génératrices de conflit et de démotivation.
  • Il est plus difficile, pour les managers, de cerner les états d’esprit des collaborateurs en vidéo, ce qui créé plus de malentendus, de stress et de mal être.
  • La perte du lien social est souvent synonyme de perte de sens du travail. La sensation d’appartenance à un groupe est désormais absente. L’ambiance au travail et l’absence de plaisir des salariés à travailler ensemble produisent un impact non négligeable sur la productivité de l’entreprise.

 

Des salariés de plus en plus convaincus de l’utilité des cellules psychologiques

Plus d’un salarié sur deux déclare être en faveur du développement de cellules psychologiques car se trouvant en situation de détresse. C’est le cri d’alarme des salariés en télétravail depuis plus d’un an maintenant face à une crise sanitaire qui ne révèle pas sa fin. Le taux de dépression de 36% chez les salariés est aussi un signe d’urgence. Cet état de fait se répercute sur l’entreprise en général et sur sa productivité. Le manque de prévention des risques psychosociaux, aggravés par l’absence de perspective précise est à l’origine d’une crise majeure dans le monde du travail.

 

Des cellules psychologiques afin d’assurer la sécurité des salariés

 

L’employeur doit s’assurer de rompre l’isolement du travailleur

L’employeur a pour obligation de veiller à la santé et à la sécurité de ses salariés. C’est la raison d’existence du DUERP (Document unique d’évaluation des risques professionnels). Il présente les résultats de l’évaluation des risques professionnels et définit l’ensemble des éléments pouvant agir sur le bien-être des collaborateurs. Les risques psychologiques rentrent bien entendu dans cette liste. Un salarié en situation d’isolement doit donc être prise en charge par son manager et bénéficier d’un accompagnement afin d’éviter la rupture du lien social. L’élaboration de ce document tombe souvent dans le périmètre de la direction RH des organisations, c’est pourtant bien l’affaire des salariés, de la direction et des managers en passant par la médecine du travail. En cas de risque grave, l’employeur a la possibilité de déléguer l’accompagnement psychologique des salariés à un organisme extérieur.

Déléguer la création d’une cellule psychologique

Perte d’intérêt des missions des salariés, peurs, stress, ces troubles peuvent être pris en compte par des organismes experts en la matière. Les entreprises devant remédier dans l’urgence à la présence de risques psychosociaux remettant en cause la performance ont des solutions, il est nécessaire de faire appel à des compétences externes. Ils ont notamment, la possibilité de faire appel à des organismes tel que SVP Travail & Organisation agissant  sur plusieurs aspects de la protection des salariés.

  • Une cellule d’écoute psychologique permet de construire en urgence une réponse adaptée aux problématiques des salariés en situation d’isolement. Il s’agit d’un service d’écoute par téléphone ou visio conférence visant à apaiser les tensions.
  • Un accompagnement dans la communication corporate afin de veiller à la pertinence des interventions des représentants du personnel.
  • Prise en compte des urgences sous 48h pour les cas urgents et suivi sur la durée pour évaluer les impacts de la cellule psychologique.

Les risques de contamination à la COVID-19 semblent aujourd’hui bien pris en compte mais la prévention des risques psychosociaux souffre, quant à elle, d’un certain retard notamment dans les PME d’où la nécessité de déléguer cette mission à des organismes externes.

Découvrez la cellule de soutien psychologique de SVP Travail & Organisation

R

https://svp-travail-organisation.com/wp-content/uploads/2020/09/SVPTO_logo.png

SVP Travail & Organisation est une filiale du groupe SVP.

https://svp-travail-organisation.com/wp-content/uploads/2020/09/SVPTO_logo.png

SVP Travail & Organisation est une filiale du groupe SVP.

NOUS CONTACTER
3, rue Paulin Talabot - 93 400 Saint-Ouen
NOUS SUIVRE
MENTIONS LÉGALES & POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ
AGRÉMENTS & CERTIFICATIONS

Copyright by BoldThemes. All rights reserved.