Les accords télétravail : quelle utilité pour les entreprises et les salariés ?

22 octobre 2020by R
Prestation de conseil RH

L’année 2020 qui touche à sa fin dans quelques semaines a été le théâtre d’une évolution dans les modes de travail. Cette mutation accélérée créée par l’apparition de la COVID-19 a forcé les travailleurs à exercer leur activité professionnelle de chez eux pendant plusieurs mois. Cette décision fut prise par le gouvernement lors du confinement à l’improviste sans vote de loi ou accord de télétravail et sans concertation. Ces dernières semaines, alors que ce mode de travail pourrait se représenter massivement dans les entreprises, l’heure est à l’encadrement de cette pratique. Quels sont les enjeux du côté des salariés et des entreprises ? Comment se présentent les éventuels accords télétravail au niveau national et au niveau des employeurs ?

Les accords télétravail : pourquoi, comment ?

 

Les raisons qui motivent les accords télétravail

Le confinement s’est déroulé officiellement du 17 mars au 17 mai. C’est pendant cette période que l’ensemble des salariés qui le pouvaient ont été forcés d’exercer leur activité professionnelle depuis leur domicile. La crise sanitaire n’étant pas terminée, il s’est avéré que le télétravail devint une organisation vouée à perdurer. S’il permet d’un côté de faciliter la vie professionnelle de beaucoup de salariés via les avantages ci-dessous, il génère également des contraintes qui mènent à encadrer son application.

Quelques avantages du télétravail
– économie réalisée sur les transports
– concentration au travail accrue grâce à l’absence de perturbation
– amélioration de la vie de famille à domicile
– diminution du stress lié à l’activité

Et quelques inconvénients :
– confusion entre vie professionnelle et vie privée
– isolement et perte du lien social
– déconnexion plus floue
– perte de la notion de sens liée à l’activité

L’adoption du télétravail a changé la donne

Cette tendance qui tend à équilibrer travail présentiel et télétravail est une accélération d’une évolution déjà en cours avant la crise. La crise sanitaire a engendré une digitalisation forcée des processus et des entreprises. Aussi bien dans les habitudes de travail que dans les outils utilisés, le retour en arrière est impossible. Organisations syndicales et patronales entament donc un travail visant encadrer le développement du télétravail de telles manières à se calquer sur les besoins des entreprises et des salariés. Les accords télétravail découlent de cette volonté.

Un accord national interprofessionnel (ANI) possible ?

 

Un accord de télétravail d’encadrement contre les dérives

Deux rendez-vous ont été fixés pour le 3 et le 23 novembre 2020 pour établir ce cadre. Cet accord aura pour but de travailler sur l’organisation du travail et de veiller à l’absence de dérive. Ainsi, il est prévu d’aborder, au cours de ces rendez-vous, des thématiques telles que l’utilisation du matériel personnel pour le travail, le remboursement des frais éventuels nécessaires à l’exercice de l’activité à domicile, la protection des données… etc. Ces discussions donneront un cadre de réflexion aux entreprises notamment dans les services RH pour la réalisation d’accords collectifs ou de chartes de télétravail en entreprise.

Diagnostic partagé : une étape charnière dans la conclusion des accords télétravail

Au cours de l’été, les organisations patronales et syndicales s’étaient déjà concertées en vue de la réalisation d’un  diagnostic partagé sur le télétravail. Ce document ne faisait aucune recommandation et se contentait de définir cette nouvelle manière de travailler. La signature de ce diagnostic avait pour but d’alimenter les discussions entre les parties dont certaines ont refusé la signature tant que des négociations claires n’étaient pas prévues. Il s’articule autour de trois larges thématiques :

Les enjeux socio-économiques

Il s’agit d’aborder les inégalités entre travailleurs, leur situation à domicile ainsi que leur mobilité et leurs temps de loisir et ce qui se rapporte à leurs modes de transport.

Les enjeux liés à l’organisation du travail et à la sauvegarde de la culture d’entreprise

Cette thématique englobe la capacité de l’employeur à s’adapter aux nouvelles conditions de travail, notamment avec les outils de travail à distance et la mise en place de processus applicables pendant la période de télétravail. C’est aussi une autre manière de communiquer et de construire des plans en interne qui s’instaure.

Les enjeux du management

La relation salarié-manager tend à évoluer avec la persistance du télétravail, c’est pourquoi il convient d’installer un climat de confiance. Cette évolution est nécessaire  afin que les efforts pour garder le contact et la productivité d’une équipe perdurent. Le télétravail isole en effet les travailleurs de leurs collègues et diminuent la sensation d’appartenance au groupe. Afin de garder une dynamique, il est clairement nécessaire de faire évoluer les pratiques managériales et de définir des lignes directrices pour chacun.

La construction des accords télétravail nationaux et interprofessionnels, armée des premières réflexions ci-dessus offrira un cadre pour la protection des salariés. Elle permettra aux entreprises de disposer de recommandations sur ce mode de travail afin de rester productives.

Découvrez toutes les bonnes pratiques du télétravail grâce à SVP Groupe

 

R

https://svp-travail-organisation.com/wp-content/uploads/2020/09/SVPTO_logo.png

SVP Travail & Organisation est une filiale du groupe SVP.

https://svp-travail-organisation.com/wp-content/uploads/2020/09/SVPTO_logo.png

SVP Travail & Organisation est une filiale du groupe SVP.

NOUS CONTACTER
3, rue Paulin Talabot - 93 400 Saint-Ouen
NOUS SUIVRE
MENTIONS LÉGALES & POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ
AGRÉMENTS & CERTIFICATIONS

Copyright by BoldThemes. All rights reserved.